Je lisais un livre à la maison sur le canapé. C’était vendredi après-midi et mes parents étaient toujours au travail. J’ai entendu la porte s’ouvrir et j’ai entendu ma belle soeur rentrer à la maison. Bonjour, elle a appelé et j’ai rappelé une salutation. Elle entra avec un grand sac en plastique dans ses mains. Regardez ce que j’ai acheté, dit-elle. Un gros manteau de fourrure noir, doux et épais, émergea du sac. Il avait l’air très doux et câlin et avait une belle capuche qui était belle des deux côtés.

J’ai un fétiche pour la fourrure douce et je ne l’avais plus. Mon membre a commencé à grandir considérablement dans mon pantalon. Je voudrais recevoir cette veste là-bas. Ma demi-soeur a remarqué que je suis devenue un peu calme et timide et que je ne savais pas quoi faire de la situation. Elle est venue vers moi et m’a pris dans ses bras et m’a fait un gros câlin. J’étais au paradis, quel sentiment merveilleux. Je mis mes bras autour d’elle et la pressai contre moi. J’ai enfoui ma tête en fourrure autour de son épaule et dans le doux capuchon. J’ai caressé la douce fourrure sur son dos. Je ne savais pas qu’elle avait compris que ma bite était raide.

Quelques semaines se sont écoulées et je pensais toujours régulièrement à cette belle étreinte, et s’il était possible de le sentir ou de le câliner quand il serait accroché au porte-manteau ou si ma belle-soeur le portait. À un moment donné, je me suis réveillé vers 1 h et j’étais incroyablement excitée. J’ai tout de suite pensé à cette magnifique veste. Je suis allé au portemanteau et ai saisi le manteau et l’ai emmené dans ma chambre. Avec mon t-shirt et mon caleçon encore, je me suis mis la veste. Enfoui mon visage dans cette jolie capuche douce et l’odeur de ma belle soeur et son parfum dans mon nez. Quelle sensation merveilleuse de sentir cette douce fourrure tout autour de moi. Ma queue est devenue de plus en plus grande et je voulais sortir de mon caleçon dans cette fourrure douce.

Soudain, j’ai été choqué parce que la porte s’est ouverte. Ma belle soeur est entrée. Pris mâle, elle murmura avec un sourire sur son visage. Donc, vous pensiez que j’apprécierais secrètement cette veste douce. Eh bien, vous pouvez oublier ça. Elle se glissa dans le lit à côté de moi et s’allongea près de moi. Elle a doucement glissé sa main sous ce manteau doux vers ma bite. Ohhh, il est toujours en sécurité mais je pense qu’il aimerait sortir. Elle m’a pris la veste et l’a mise. Elle a tiré ma chemise et l’a enlevée. Puis elle attrapa le bord de mon caleçon et commença à le poser lentement. Ce faisant, je sentis la fourrure de son manteau me chatouiller. Ma queue a sauté libre et s’est retrouvée dans la douce fourrure de sa manche.

Ma demi-sœur s’est assise sur ses genoux à côté de moi et a lentement déplacé sa fourrure vers mon sexe. Elle s’est étendue sur mon ventre et a enroulé ses lèvres douces autour de ma bite. Elle a merveilleusement pris ma bite dans sa bouche et l’a caressé avec sa langue. Je l’ai caressée, j’ai senti le doux manteau et mis mes bras autour de sa taille alors qu’elle léchait, tamponnait et choyait sa langue. C’était la plus belle chose que j’aie jamais vue. Une jolie fille avec de beaux cheveux longs, vêtue d’un doux manteau de fourrure qui choyait ma queue de la manière la plus délicieuse. J’ai enfoui mon visage près d’elle dans la douce fourrure. Elle glissa son bras sous ma jambe pour pouvoir chatouiller la fourrure entre mes jambes. Je ne l’avais plus. Je gémissais fort et entrais plusieurs vagues dans sa bouche et elle avala tout mon sperme. On me traitait vide et j’étais debout. C’était la chose la plus incroyable que j’avais jamais vue.

Totalement satisfait et épuisé, je suis tombé sur mon oreiller. Ma belle soeur est venue se coucher à côté de moi et a rampé près de moi. J’avais un gros nounours mou contre moi. Après quelques minutes et un peu récupéré. Je glissai ma main entre ses jambes. Elle s’est allongée sur le dos. J’ai commencé doucement à caresser son chat et à lui chatouiller le ventre et les jambes. Sa chatte était déjà trempée parce qu’elle était devenue très excitée. J’ai rampé encore plus près d’elle sur mon corps et ma bite dans cette douce fourrure de son manteau qui était encore si délicieuse. J’ai commencé à la doigter gentiment. Je sentais son corps bouger contre moi et la respirer plus fort. Elle est devenue merveilleusement chaude si proche de moi. Je plaçai mon bras sous son cou et la rapprochai de moi pendant que son orgasme augmentait lentement. Et puis elle est sortie à haute voix, soupirant et gémissant à merveille, tandis que chaque mouvement de son corps, cette douce fourrure me caressait et me chatouillait. Ma bite était entre-temps redevenue dure comme jamais.

Je mis mes bras autour d’elle alors qu’elle se remettait de son orgasme. Je l’ai embrassée et l’ai caressée. Je l’ai embrassée dans cette fourrure merveilleusement douce. Puis je me suis couchée avec son visage entre ses jambes et j’ai commencé à la lécher sur son clitoris. En un rien de temps, elle a recommencé à être excitée. En attendant, elle a pris ma bite dans sa bouche. Moi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *